3182221 visites 
Loading

Bonnet d’âne, têtu comme une mule, etc ….. Baliverne !

Article publié le 5 mai 2012 | Laisser un commentaire.

On lui aura tout fait, tout donner y compris les plus bêtes et irrespectueux qualificatifs, il n’a pas été épargné non plus par les expressions et dictons populaires, la preuve, la liste ci-dessous :

  • « Brider l’âne par la queue. »
  • « Chantez à l’âne, il vous fera des pets. »
  • « Faire l’âne pour avoir du son. »
  • « Etre sérieux comme un âne qu’on étrille. »
  • « Il y a plus d’un âne à la foire qui s’appelle Martin. » ….
  • « De la pisse d’âne. »
  • « Sauter du coq à l’âne. »
  • « Les chevaux courent les bénéfices et les ânes les attrapent. »
  • « J’aime mieux un âne qui me porte qu’un cheval qui me désarçonne. »
  • « Une selle dorée ne fait pas d’un âne un cheval. »
  • « La peur fait courir l’âne plus vite que le cheval. »
  • « La patience est vertu d’âne. »
  • « méchant comme un âne rouge. »
  • « Saoul comme une bourrique. »
  • « L’amour fait danser les ânes. »
  • « L’homme riche perd sa femme, le pauvre diable sa mule. »
  • « L’âne et la femme doivent être menés au bâton. »
  • « Un âne ne trébuche pas deux fois sur la même pierre. »
  • « On ne force pas à boire un âne qui n’a pas soif. »

De Christine♬♡

Heureusement l’âne a des amis, dont je fais partie, le premier âne que j’ai vu de près se trouvait en Corse, il y a 40 ans de cela (c’était hier…), un petit âne gris que je pensais sauvage,  mais qui, en réalité,  devait appartenir au fermier d’à côté, qui est venu mettre son nez contre le zip de ma canadienne, à l’époque juste plantée dans le sable sur la plage à Cargèse, au moment même ou je sortais de la tente. 

J’ai fait un bond car je ne m’attendais pas du tout à tomber nez à nez avec cette bête à longues oreilles et c’est Patrice actuellement mon mari qui a insisté pour me prendre en photo avec la bête en rigolant et c’est bien pour le cliché que j’ai mis la main dessus avant de m’enfuir en courant mais nous ne nous connaissions pas assez bien, ce qui explique ma peur ….

Pour autant, il n’était pas farouche et de temps en temps, il venait la nuit pour vérifier si nous avions bien terminé notre dîner….

40 ans plus tard, je n’ai plus peur et dans notre campagne, nous avons eu le plaisir de rencontrer 2 ânesses surnommées « Cunégonde et Artémise » et nous leur portions des carottes avec les enfants, avant que la maison ne soit vendue et les ânes rachetés …. Il s’agissait là de 2 ânes :

pour l’une d’un âne du Cotentin : 

                                                                                                                                   et l’autre d’un âne Normand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et pour reprendre quelques extraits dans un article publié sur le lienhttp://www.art-objets.fr/savoir-en-savoir-plus/l-%C3%82ne,1,1,53.php

(même si je ne partage pas tout à fait les comparaisons faites avec le cheval que j’adore aussi)

« L’âne est un animal intéressant et attachant. Certes il est plus petit, plus lent que le cheval mais il est plus robuste, capable de porter dans le bât de lourdes charges sur de longues distances. Il a le pied plus sûr que le cheval, il peut escalader des pentes raides là où le cheval se casserait une patte.

Il est moins difficile comme nourriture, se contentant souvent de l’herbe qui borde les chemins de campagne. Il est donc moins coûteux et c’est pour cette raison que les paysans pauvres élevaient souvent un âne comme moyen de transport ou pour aider aux travaux de la ferme. C’est de là que vient son surnom de « cheval du pauvre ».

Le lait d’ânesse est le plus proche du lait de femme.

On dit même que l’âne est plus intelligent que le cheval : alors que le cheval se laisse domestiquer facilement, qu’il accepte d’être dressé, de participer à des jeux de cirque … l’âne est fier, s’il est têtu c’est parce qu’il refuse de faire ce qu’il ne comprend pas.

Un animal fier, robuste, intelligent voilà l’âne trop souvent décrié.

On dit aussi que l’âne est têtu et nombre de coups de bâton pleuvent sur son échine, pourtant l’âne est un animal sensible, et souvent plus docile que le cheval. Beaucoup pensent que l’âne est un animal prudent et qui ne fait que ce qu’il comprend, donc plus intelligent que le cheval qui se laisse dresser.

L’âne est un animal courageux, utile, intelligent. »

Un autre article d’angélina que je relève, dans lequel elle parle de l’âne, notre fidèle ami,  sur le lien :http://www.twikeo.com/pourquoi-on-dit-quotbete-comme-un-anequot-q1647.html

« Les ânes ne sont pas bêtes, ils sont même très intelligents, pas plus qu’ils ne sont têtus.
On dit cela car souvent dans le temps, ils devaient travailler dur avec les hommes et ces travailleurs ne prenaient pas le temps de comprendre pourquoi d’un seul  coup leur bête ne voulait plus avancer, le travail devait se faire vite et souvent ils les matraquaient à coup de baguette.
Et si l’on fait cela avec un âne ou bien si l’on essaye de le tirer en avant, son réflexe sera de bloquer, ce n’est même pas la peine d’imaginer que l’on y arrivera, c’est peine perdue et c’est pour cela que l’on dit bête et têtu comme un âne.
Mais lorsqu’un âne bloque de cette façon, ou bien il a peur de quelque chose ou bien il a un gravier sous le sabot etc
Mais si l’on prend le temps de le comprendre, un âne est tout aussi intelligent sinon plus qu’un cheval, mais tout comme lui, il a peur du reflet d’une flaque d’eau. Alors, il faut prendre le temps, tout en gentillesse de lui montrer qu’il ne risque rien. S’il passe une fois c’est gagné, car un âne n’oublie jamais rien, ni le mal qu’on lui a fait, ni le bien. Et si on l’a maltraité il peut se venger, des années plus tard.
Le mieux est de le faire passer tout petit, partout et de l’habituer à plein de choses.
Moi j’ai un âne, en réalité une ânesse, c’est un Baudet du Poitou, elle pèse 500 kgs et est aussi grande qu’un cheval 1.50 mètre au garrot. Donc, si elle n’écoutait pas, si elle était bête et têtue comme on le dit, je ne ferais pas tout ce que je fais avec elle.
Si elle me gêne et que je lui dis « recule », elle recule, si je lui dis « encore » elle recule jusqu’à ce que je ne dise plus rien. Si je lui dit « avance », elle avance et plein de choses comme celle-ci.
Non, un âne est loin d’être bête, ce sont souvent les hommes qui sont bêtes, qui ne prennent pas le temps d’étudier les choses et les animaux. »

Pour rajouter aux propos d’Angélina, je dirais qu’il était de bon augure pour les malouins (les gens habitant la ville corsaire Saint-Malo) de voir un âne avant de prendre la mer, car l’animal était réputé bête, borné, mais courageux ! encore un compliment !

Merci Angelina pour ce beau témoignage, j’aime ……………………… De Christine♬♡

 

Sources : http://www.loupadelaze.com

Photos : http://www.anes-nature.com

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012