4531847 visites 
Loading

LISZT, le pianiste qui cassait les pianos …Concerto pour piano n ° 1

Article publié le 22 juin 2012 | Laisser un commentaire.

Franz Liszt fut l’un des plus grands pianistes de l’Histoire. Réputé pour son jeu poétique et sa technique, sa notoriété était au XIXe siècle proche des rocks stars actuelles. Étant d’époque romantique, ses oeuvres comportaient des nuances très fortes : il lui arrivait de casser les cordes de plusieurs pianos par concert, tant son jeu et sa musique étaient intenses.

Un pianiste virtuose

Toutes les sources s’accordent pour faire de Liszt le plus grand pianiste de son temps. Malheureusement, il n’existe aucun enregistrement pour pouvoir juger s’il était aussi le plus grand pianiste de tous les temps.

Une matinée chez Liszt en 1840, avec Liszt jouant devant un buste de Beethoven et entouré par Dumas père, Hugo, Paganini, Rossini, Sand et Marie d’Agoult (de dos, assise sur le plancher). Peinture de Josef Danhauser – Alte Nationalgalerie de Berlin

Néanmoins, plusieurs indications nous permettent de nous faire une idée de ses capacités de virtuose. D’abord sur le plan purement technique, Liszt possède une main d’une taille peu commune qui lui permet d’atteindre la douzième. Son professeur, Czerny, était, et demeure, le maître incontesté pour ce qui est de la vélocité et de l’agilité pianistique. C’est sur le plan intellectuel que la supériorité de Liszt est la plus visible. Il exécute ainsi quantité de prouesses telles que l’interprétation d’œuvres non encore déchiffrées (une sonate de Moscheles à dix ans, le concerto pour piano de Grieg à soixante), ou l’improvisation sur des thèmes donnés par le public (concert de 1847 à Kiev). Ensuite, il est à remarquer que nombre de ses œuvres requièrent de grandes facultés intellectuelles pour pouvoir être jouées correctement. En témoigne ce commentaire sur les transcriptions de Schubert :

« Dans ces lieder la difficulté n’est pas seulement digitale. Elle est aussi intellectuelle. Le chant, situé dans la partie médiane (…) passe constamment d’une main à l’autre, et contraint le pianiste à une gymnastique mentale assez éprouvante, et dont sont incapables, plus simplement, la grande majorité des interprètes actuels. »

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Liszt

De Christine♬♡ ; pour toi Guy par Lang Lang – Proms Last Night 2011 – Liszt Concerto pour piano n ° 1 en mi bémol majeur : 

2 commentaires

  1. Gnoléon a écrit:

    Super! ce concerto, surtout le 2eme mouvement, plein d’émotion et de sensibilité !

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Réponse à Gnoléon : Contente Guy que tu apprécies, comme le faisait ta maman qui l’aimait tant, particulièrement « consolation » que nous allons maintenant écouter ensemble à sa mémoire, interprété par LANG LANG :
    http://www.youtube.com/watch?v=j4UV-2zHAaQ

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012