4529480 visites 
Loading

Albert Cohen est mort le 17 octobre 1981

Article publié le 17 octobre 2013 | Laisser un commentaire.

albert-cohen-est-mortalbert-cohen-Une anémie et une broncho-pneumonie qui s’étaient déclarées à la suite d’une fracture de la côte ont emporté aujourd’hui Albert Cohen. L’écrivain suisse romand âgé de 86 ans et qui avait toujours eu peur de la mort vient donc de nous quitter.
Devenu célèbre suite à la parution, en 1968, de son roman Belle du Seigneur, il avait également reçu le Grand Prix de l’Académie Française.


Né à Corfou, il avait passé son enfance à Marseille avant de s’installer à Genève. Réfugié à Londres pendant la seconde guerre mondiale, il s’était engagé pour la cause sioniste. De retour à Genève après la guerre, il était devenu directeur d’une institution spécialisée liée aux Nations-Unies. En 1957, le poste d’ambassadeur d’Israël lui avait été proposé, il avait préféré se consacrer à l’écriture.
En mai dernier, Albert Cohen avait publié un dernier texte dans l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur. Il sera enterré dans un cimetière israélite près de Genève.

Source : 

Article roposé par Agnès Jésupret le 19 août 2010 sur le site : http://www.live2times.com/1981-mort-d-albert-cohen-e–10196/

« J’entends encore ma mère qui me parle, comme elle m’avait parlé à Genève, un soir. Il faut avoir pitié de ton père, avoir pitié déjà, et non quand il sera mort, me disait-elle. C’est un enfant, me disait-elle. Il est faible et quelquefois humilié au dehors. Alors il se rattrape dedans, et de me commander le console, lui fait croire qu’il est fort. Il n’est pas très capable, le pauvre, il n’est pas très intelligent [. .. ]. Près de sa femme, il est supérieur, il est heureux, et il le mérite, le pauvre, si travailleur, si incapable. [. .. ] et puis il mourra, et c’est terrible. »

Carnets 1978
[ Albert Cohen ] Albert Cohen - Citations et Poèmes Albert Cohen

« On l’avait mariée et elle avait docilement accepté. Et l’amour biblique était né, si différent de mes occidentales passions. Le saint amour de ma mère était né dans le mariage, avait crû avec la naissance du bébé que je fus, s’était épanoui dans l’alliance avec son cher mari contre la vie méchante. »

Le livre de ma mère
[ Albert Cohen ] Albert Cohen - Citations et Poèmes Albert Cohen

Ce que je sais plus encore, c’est que ma mère était un génie de l’amour. Comme la tienne, toi qui me lis.

Le livre de ma mère
[ Albert Cohen ] Albert Cohen - Citations et Poèmes Albert Cohen

« Louange à vous, mères de tous les pays, louange à vous en votre sœur ma mère, en la majesté de ma mère morte. Mères de toute la terre, Nos Dames les mères, je vous salue, vieilles chéries. »

Le livre de ma mère, p171
[ Albert Cohen ] Albert Cohen - Citations et Poèmes Albert Cohen

Source : http

://www.dicocitations.com/citations-auteur-albert_cohen-3.php

2 commentaires

  1. profdelittératurepourlesnulsdesforums a écrit:

    on souligne les titres des oeuvres et on met les citations entre guillemets svp !!

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Bonsoir,

    Vous avez raison, il s’agit d’un oubli, comme vous du reste, qui n’avait pas mis de majuscule ni de formule de politesse …

    Cordialement
    Christine

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012