3739313 visites 
Loading

Semis en février/mars à mai en caissette

Article publié le 18 avril 2012 | Laisser un commentaire.

Certaines graines ont besoin de températures chaudes et constantes pour germer. Tôt dans la saison, il fait encore trop froid dehors : il est nécessaire de les semer à l’intérieur. Les semences de petite taille gagnent à être semées en caissette ou en terrine.

Comment procéder, et pour quelles plantes ?

Que sème-t-on en caissette ?

 

 

SEMIS EN CAISSETTE dans la mini-serre extérieure

Les semis sous abri (dans un local chauffé ou non, et bien éclairé) sont pratiqués pour les plantes frileuses et à germination lente (aubergines,basilicstomatesverveines…), ainsi que pour les cultures hâtées (choux,célerislaitues…). Les graines sont alors semées soit en godet, soit dans des caissettes (ou terrines). Les terrines sont généralement réservées aux semences de petite taille, comme la laitue ou l’œillet d’Inde, tandis que les godets reçoivent celles de taille plus grosse, comme les courges ou les capucines.

Ainsi, vous sèmerez en caissette, entre les mois de février et de mai :

LES CAISSETTES OU TERRINES

 Semis de radis en terrine :

Les caissettes à semis se trouvent dans le commerce. En plastique et de taille variable, elles sont parfois pourvues d’un couvercle transparent. Choisissez un format en fonction du volume de semis que vous voulez effectuer.

Vous pouvez, également, fabriquer votre propre caissette. Pour cela, récupérez par exemple une caisse en polystyrène chez votre poissonnier ou une barquette plastique alimentaire, ou habillez un cageot d’un sac plastique épais : les solutions sont nombreuses. Mais avant de vous servir de votre matériel de récupération, nettoyez-le. Percez ensuite quelques trous de drainage dans le fond.

 Le substrat :

Le substrat utilisé pour un semis en caissette doit être drainant, léger et fin. Là aussi, vous pouvez vous tourner vers le commerce pour vous procurer un terreau prêt à l’emploi, ou presque, car il est souvent nécessaire de lui ajouter du sable de rivière. Faire son propre « terreau » pour semis est cependant relativement simple : mélangez 1/3 de terre de jardin avec 2/3 de compost et tamisez le tout. Ajoutez à cette préparation 1/4 de sable et le tour est joué.
NB : si la terrine est profonde, vous pouvez tamiser uniquement les 3 derniers centimètres, la présence d’éléments plus grossiers dans le fond de la terrine n’étant pas gênante.

La couche drainante :

La présence de plusieurs trous dans le fond des caissettes n’est pas suffisante pour assurer un bon drainage. Il est nécessaire de poser, sous le substrat, un drain de 2 à 3 cm d’épaisseur, composé d’éléments grossiers comme des petits cailloux, des coquilles de noix ou des tessons de pots de fleurs en terre cuite.

Le semis :

Après avoir déposé le drain puis le substrat dans la caissette, tassez légèrement ce dernier. Répartissez ensuite les graines de façon homogène. Semez le plus clair possible. Les semences les plus grosses se sèment facilement à la main, mais pour les plus fines, vous pouvez vous aider d’un petit semoir (lire : Accessoires pour semis faciles) ou d’une feuille de papier pliée en deux. Une fois les graines semées, tassez de nouveau très légèrement, puis recouvrez-les de votre mélange tamisé. Le recouvrement de la graine se fait en fonction de sa grosseur, la règle générale consistant à l’enterrer à une profondeur égale à deux fois son diamètre.
Saupoudrez le tout d’un peu de charbon de bois, pour lutter contre la fonte des semis, puis tassez une dernière fois, légèrement.

L’arrosage :

Deux solutions s’offrent à vous pour effectuer l’arrosage des semis en caissette :

Trempez le fond de la terrine dans un bac rempli d’eau. Lorsque la terre de surface est humidifiée, retirez-la.Arrosez en pluie très fine, à l’aide d’un pulvérisateur (ou d’un atomiseur). Le substrat doit être juste humidifié ; l’arrosage sera donc délicat, sans remuer les semis.Afin de préserver l’humidité et la chaleur nécessaires à la germination, vous pouvez couvrir la terrine de son couvercle, d’une plaque en plastique transparent, ou d’une plaque de verre, en laissant passer un peu d’air.Lorsque les plants sont sortis,éclaircissez. Selon la densité du semis, munissez-vous d’une pince à épiler et maintenant à vous de jouer !

 

 

Source : http://www.gerbeaud.com/

 

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012