3392554 visites 
Loading

Maturation artificielle des tomates

Article publié le 11 novembre 2014 | Laisser un commentaire.

tomates couchéesLorsque l’arrière-saison est pluvieuse, les tomates, qui sont généralement en abondance sur pied, mûrissent très difficilement et pourrissent en majorité.

Voici un procédé qui permet d’obvier (pallier à) parfaitement à cet inconvénient. Lorsque la fraîcheur des nuits et les pluies continuelles ôtent l’espoir d’une maturité normale, on arrache les pieds de tomates dont les fruits ont atteint une grosseur normale, et on couche horizontalement sous châssis les pieds, tiges et fruits de tomates étendus sur un lit de feuilles sèches. De cette façon, les fruits parviennent à complète maturité en acquérant la finesse de goût des fruits mûris naturellement.

Source : Recettes et procédés utiles de la Nature par A. Chaplet et H. Rousset

 

2 commentaires

  1. Alfari Bonkano Yacouba a écrit:

    Merci de la publication de ce procédé de maturation. Mais je pense s’il s’agit d’une variété à croissance continue. Ce procédé de mûrissement présente toutefois un grand inconvénient puisqu’il faut arracher les pieds de tomate en pleine fructification, ce qui n’est pas économiquement conseillé.

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Bonjour,
    Pour répondre à votre commentaire, je pense que ce procédé de maturation s’applique à toutes les variétés de tomates. Il est surtout utilisé lorsque l’arrière-saison (pluvieuse) ne permet plus l’espoir de voir les tomates rougirent !
    Séparés de leur arbre ou pied, n’est-il pas étrange que certains fruits, mais pas tous, poursuivent leur processus de mûrissage au lieu de simplement pourrir ? Le phénomène est gouverné par une molécule, l’éthylène.
    Pour plus d’explications et la liste des fruits dits « climactériques » (fruits qui peuvent s’acheter verts et durs : ils continueront de mûrir dans votre cuisine, pas les non climactériques) cliquez sur ce lien : http://www.linternaute.com/science/biologie/pourquoi/06/fruits-murir/fruits-murir.shtml
    Cordialement
    Christine

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012