4519162 visites 
Loading

Le miel en pansement, ses vertus et ses bienfaits, énorme !

Article publié le 5 mai 2012 | Laisser un commentaire.

Christine♬♡

Le remède le plus ancien de l’humanité ! un des meilleurs : le miel de thym !

L’abeille pharmacienne au CHU de Limoges, depuis 25 ans ! Le Professeur Bernard DESCOTTES, reste pratiquement le seul hospitalier à utiliser les pansements au miel de thym, malgré les excellents résultats, pourquoi ? Une seule goutte suffit sur une compresse ! Un pouvoir cicatrisant, antiseptique et anti-inflammatoire extraordinaire ! Grâce à nos amies les abeilles ! Préservons-les de toute urgence !


Le professeur Bernard Descottes expérimente dans son service, au CHU de Limoges depuis vingt-cinq années, la cicatrisation des plaies infectées par des pansements au miel.
Les travaux accomplis par son équipe ont donné lieu à une thèse de pharmacie sur l’activité antibactérienne du miel. En effet, l’action nourrissante qu’il exerce en parallèle à l’action curative entraîne une excellente cicatrisation des plaies surinfectées. De plus, la cicatrisation avec cette technique se révèle plus rapide que la médecine chimique. Un gain de temps de 30% à 50%. Un important travail de pharmacologie est mis en place pour analyser les miels sélectionnés et les apiculteurs qui produisent ces miels doivent fournir un miel à la qualité irréprochable en termes d’hygiène. Ces miels doivent être pratiquement sans trace de bactéries.

photos et lien : http://www.thehoneygatherers.com/html/phototheque10.htm

Voir aussi cette vidéo sur une démonstration du Professeur DESCOTTES : http://www.mangerdumiel.com/?p=34

Un article très détaillé et très intéressant aussi : sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Miel#Vertus_antibiotiques

Usage thérapeutique

Rayons de miel

Les bienfaits du miel sont multiples et différents selon le type de miel. En effet depuis l’Antiquité, le miel est connu pour être un antibactérien efficace. Ce n’est que récemment que ses propriétés ont été démontrées grâce à de nombreuses études. Parmi celles-ci une fut menée par l’Université de Bonn en Allemagne. Ce sont en tout 22 études qui ont été réalisées concernant les vertus curatives du miel.

De plus le miel est hydrophile, ce qui est un avantage vis-à-vis des traitements qui pourraient utiliser ce produit.

Le professeur Descottes, ancien chef du service de chirurgie viscérale de Limoges utilisait du miel dans certains de ses traitements.

Son efficacité sur certains types de brûlures est attestée : il accélère la cicatrisation des tissus. Il est également utilisé sur d’autres types de plaies, avec une certaine efficacité, plus spécialement avec le miel de thym. Face à l’intérêt thérapeutique du miel, certains laboratoires l’incorporent dans leurs produits.

Il est déconseillé de donner du miel à un enfant de moins d’un an, car une bactérieClostridium botulinum, qui n’affecte pas ou peu les adultes ou les enfants plus âgés, peut y être présente.

Toxicité du miel

Les miels de certaines régions du monde peuvent, selon la flore butinée par les abeilles, se révéler toxiques lors de leur ingestion par l’homme. Des empoisonnements très rares sont rapportés depuis l’Antiquité21. Ils sont dus à la présence d’andrométoxine, toxine issue du nectar de certaines variétés d’azalées, de kalmias ; ou de colchicine, dans le cas des colchiques.

Composition

Il est composé de :

Vertus antibiotiques

Le miel contient deux protéines qui expliquent ses propriétés antibiotiques:

  • des inhibines, qui freinent ou inhibent la reproduction des bactéries ;
  • des défensines (protéines qu’on trouve chez divers vertébrés et invertébrés, dont insectes) et qui jouent un rôle chez l’homme, dans le système immunitaire. Un dysfonctionnement de cette protéine provoque des maladies chroniques, dont la maladie de Crohn.
    L’abeille en produit et en ajoute au miel dans lequel elles semblent maintenir leurs propriétés immunitaires, au profit des larves d’abeilles.
    Des Néerlandais ont récemment montré que ces défensines étaient la substance la plus antibiotique naturelle du miel. Elle s’est montrée in vitro active contre Bacillus subtilis ou contre des souches d’Escherichia coli multirésistantes aux antibiotiques, ou contre des staphylocoques responsables d’infections nosocomiales, comme Staphylococcus aureus (staphylocoque doré) résistante à la méticillinePseudomonas aeruginosa résistante à la ciprofloxacine etEnterococcus faecium résistante à la vancomycine. Tous ces microbes ont été tués par 10 à 20 % de miel dans leur milieu de culture (1 ou 2 millilitres de miel pour 10 millilitres de culture bactérienne), ou par 40 % de sucre extrait du miel28.

5 commentaires

  1. Talie a écrit:

    Cet article intéressera vivement Yann qui est passionné par cet effet cicatrisant de ce miel de thym dont on entend de plus en plus parler et qui est parfois en rupture de stock par endroit…

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Tu as raison, pas croyable les vertus de ce miel, d’ailleurs j’avais laissé mon pied de thym fleurir en me disant que les abeilles viendraient dessus mais les abeilles ne sont plus là et c’est dramatique …

  3. yann a écrit:

    Salut à toussssss,
    La première fois que j’ai entendu parler de ce miel, c’était je crois lors d’un reportage au cours duquel un alpiniste blessé se faisait soigner deux vilaines plaies à l’aide de cataplasmes au miel de thym. Il avait été amputé de tous ses orteils et les médecins traditionnels lui avaient prédit une guérison difficile, douloureuse (utilisation de morphine) et une cicatrisation pas avant deux ans.
    Au final, un an plus tard et après utilisation de deux litres et demi de miel de thym, la cicatrisation des plaies était parfaite avec en prime aucune douleur durant le traitement… CQFD
    Ce miel est par ailleurs délicieux et nous nous en délectons en famille.
    Bonne continuation !

  4. JOJO a écrit:

    Bonjour a tous, je viens de subir une petite intervention chirugicale sur la hanche ( pour le retrait d’une boule de graisse d’origine inconu )
    bref le medecin ma fait des points de sutures et je me demande si je peut utiliser ce miel pour cicatriser plus vite(n’ayant pas encore retirer les sutures..)

  5. Christine♬♡ a écrit:

    Bonjour,

    J’ai comme vous trouvé que les bienfaits du miel était étonnants et même stupéfiants dans certains cas, pour autant je ne suis pas spécialiste mais il existe une Association qui saura peut-être vous diriger pour vos problèmes de santé, il s’agit de l’AFA (Association francophone d’Apithérapie) qui vise à promouvoir, la reconnaissance des produits de la ruche auprès du monde médical et para-médical, voici le lien : http://apitherapiefrancophone.com/
    Par ailleurs, le Professeur Bernard Descottes, décédé en octobre 2009 a été convaincu très tôt de l’apport du miel dans le domaine de la santé (cicatrisation…)et devenait Président de cette Association Francophone d’Apithérapie en 2008.
    En vous souhaitant une meilleure santé,
    Bien cordialement

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012