4515992 visites 
Loading

Ballet LE PARC : Adagio en FA dièse du Concerto pour piano n° 23 en LA majeur – Mozart

Article publié le 13 novembre 2012 | Laisser un commentaire.

Le Parc, ballet d’Angelin Preljocaj, a été créé en avril 1994 pour les danseurs et les étoiles du ballet de l’Opéra national de Paris. Il a été filmé lors de la reprise de 1999 à l’opéra Bastille.

Chorégraphie d’Angelin Preljocaj
Opéra National de Paris Bastille

Distribution
Laurent Hilaire
Isabelle Guérin,
Corps de ballet de l’Opéra National de Paris

Orchestre de l’Opéra National de Paris
Direction, Stéphane Denève


Quatre jardiniers orchestrent toute l’intrigue. Ils évoluent dans ce parc à la française, faisant se rencontrer au premier acte deux groupes d’hommes et de femmes jusqu’au coup de foudre entre la dame et le libertin. Puis l’acte de la conquête, mais aussi de la résistance, ou la dame refuse l’étreinte. Dans le troisième acte, les quatre jardiniers guident la dame dans un rêve, où la soliste passe de bras en bras, avant de rejoindre le libertin dans un pas de deux final : ce pas de deux de l’abandon, sur l’Andante du Concerto pour Piano numéro 23, K488 . Cet abandon est magnifié par l’image des deux danseurs tournoyant dans un baiser sans fin.

De Christine

Ce pas de deux restera dans ma mémoire pour l’avoir vu à l’Opéra de Paris en 2011, ce couple de danseurs épinglés par un baiser a provoqué des applaudissements dans la superbe salle de l’opéra et la beauté de l’adagio de Mozart n’a fait qu’ajouter à la magie de l’instant !

Passer une excellente soirée dans l’un des somptueux opéras de Paris m’a souvent fait rêver. Par ailleurs et en plus d’assister au ballet, j’ai eu le privilège de revoir le Palais Garnier  et de bénéficier d’un des meilleures places avec ma fille dans le parterre, ou j’ai pu apprécier la bonne qualité acoustique de cette salle magnifique, j’ai été émerveillée par tant de beauté, sculptures, peintures et ornementations, marbres et dorures, fauteuils de velours, ajoutés au talent des danseurs, bref un endroit sublime que je ne pensais pas revoir un jour !

Merci à ma fille Sarah qui m’a offert ce moment unique qui restera, en dehors de sa naissance, le plus beau cadeau qu’elle m’aura fait jusqu’à ce jour !

La scène du Palais Garnier

Source : http://www.youtube.com

Dans les coulisses de l’Opéra : lien : http://www.youtube.com/watch?v=kf9j4iWnixc

2 commentaires

  1. Ninick a écrit:

    Je connaissais cet adagio sans pouvoir le nommer.
    C’est un vrai plaisir de l’écouter.

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Air France a repris la scène du baiser « l’envol » pour une de ses pub, voir ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=54qzSgY7vT0

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012