4516060 visites 
Loading

Homme libre toujours tu chériras la mer …

Article publié le 30 novembre 2012 | Laisser un commentaire.

Sur les premières images on voit le port de Saint Guénolé submergé par les vagues puis le chalutier Véronika dont c’est le port d’attache.
C’est grandiose, surtout il faut mettre plein écran avec un peu de volume et puis …. se cramponner à l’ordinateur !

Cette vidéo de compilation souligne juste pourquoi l’océan peut être effrayant. Les images contenues dans le document montrent comment sont écrasantes les vagues de l’océan près de la côte, et les bateaux qui osent s’y aventurer.


Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur,
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
O mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié, ni remords,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels, ô frères implacables !

(Baudelaire Les fleurs du mal)

 

2 commentaires

  1. Gandalf a écrit:

    superbe poème , superbes images…..

    Il existe trois sortes d’hommes, les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer.

  2. Christine♬♡ a écrit:

    Belle citation d’Aristote qui te ressemble mon Gandalf ♥♥♥

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012