1063892 visites 
Loading

Travers de porc caramélisés au sirop d’érable …

Article publié le 28 septembre 2012 | Laisser un commentaire.

De Christine♬♡

Un petit clin d’oeil à nos amis Canadiens et plus particulièrement ceux du Quebec et de l’Ontario, qui ont fait une bonne récolte de ce fameux breuvage au début du printemps  2012 ! Le sirop d’érable sera présent dans beaucoup de recettes que j’ai sélectionnées pour vous,  soit en dessert ou en mélange sucré/salé, bref c’est un régal, merci au Canadiens pour leur « sirop de poteau! »

La recette d’aujourd’hui : Le travers de porc au caramel ….de sirop d’érable !

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 3 kg de travers de porc coupés en morceaux

Pour la marinade :

  • 25 cl de sirop d’érable
  • 3 c.s de jus d’orange
  • 3 c.s de ketchup
  • 2 c.s de sauce soja
  • 1 c.s de sauce anglaise
  • 1 c.s de moutarde
  • 1 gousse d’ail
  • 2 oignons nouveaux
  • 10 cl de vinaigre de cidre
  • 1 c.s de graines de sésame grillées

Préparation :

  1. Faites préchauffer le four à 180°C.
  2. Faites chauffer un grand volume d’eau avec 1 c.c de sel, 4 grains de poivre et 1 c.s de vinaigre.
  3. Faites-y bouillir les travers de porc pendant 20 min.
  4. Mélangez tous les ingrédients de la marinade.
  5. Placez les travers de porc dans un grand plat à four (ou lèche frite) et nappez de marinade. Couvrez et enfournez.
  6. Au bout de 20 min de cuisson, augmentez à 200°C, découvrez le plat et arrosez la viande. Poursuivez la cuisson 10 min.

Sources :

Recette proposée par Louise DENISOT sur le site http://www.cuisine-plus.tv

Article « Le sirop d’érable : http://fr.wikipedia.org

Le sirop d’érable est un sirop produit à partir de la sève brute ou « eau d’érable » du début du printemps concentrée par ébullition. La sève brute est distincte de la sève élaborée ou sève d’érable qui arrive en fin de printemps et qui produit un sirop d’un goût tout autre. Le sirop d’érable est produit dans les forêts du nord-est de l’Amérique du Nord (surtout au Québec,  mais aussi en Ontario, dans les provinces Maritimes du Canada et en Nouvelle-Angleterre principalement), et se vend aujourd’hui partout dans le monde, dont le Japon (principal importateur).

La technique était déjà en partie maîtrisée par les populations indigènes du Canada établies sur le territoire de l’érable, lors de l’arrivée des Européens. On s’en servait en particulier comme aliment tonique, au printemps. De nombreuses légendes amérindiennes  mettent en scène le sirop d’érable.

Aujourd’hui, la consommation de sirop d’érable est généralisée au Québec où le sirop est parfois consommé au quotidien. Le sirop d’érable est aussi populaire dans d’autres pays, en tant que produit rare comme au Japon, ou de consommation courante comme au Canada et aux États-Unis. Dans ces deux derniers pays, cependant, le sirop peut être substitué par un sirop appelé populairement au Canada le «sirop de poteau » ou «sirop de table» , qui contient du sirop de maïs et des arômes artificiels.

Laisser un commentaire


Tous droits réservés 2012